L'indice CAC 40 se hisse au-dessus de 4.050 points

 |   |  314  mots
À l'inverse de la veille, la tendance haussière n'a pas connu, vendredi, de défaillance. Les informations en provenance de l'archipel nippon ont permis au CAC 40 de rebondir. Peu de dégâts sont à déplorer après l'alerte au tsunami de jeudi. À la clôture, l'indice phare de la place parisienne affichait un gain de 0,83 % à 4.061,91 points, retrouvant ainsi ses niveaux du 3 mars 2011.Malgré tout, la prudence est restée de mise. En témoigne le faible volume d'activité : moins de 2,9 milliards d'euros ont changé de mains. Aucun indicateur macro-économique majeur n'était attendu, et cela alors que lundi soir Alcoa lancera aux États-Unis la saison des résultats trimestriels. En outre, les modalités du plan de secours du Portugal devaient être finalisées ce week-end lors de la réunion des ministres européens de l'Économie et des Finances qui se tenait à Budapest jusqu'à samedi (lire page 6). Dans ce contexte, Vallourec s'est envolé de 4,67 % après que Credit Suisse est passé de « neutre » à « surperformance ». Suez Environnement (+ 1,80 %) a bénéficié du relèvement de recommandation de Morgan Stanley, qui estime que la valorisation actuelle offre un bon point d'entrée. Veolia Environnement (+ 1,91 %) a annoncé la signature de deux crédits syndiqués refinançant par anticipation le crédit de 4 milliards d'euros dont dispose actuellement le groupe. Lafarge a progressé de 1,92 %. Le groupe aurait mandaté deux banques pour étudier la cession de son activité plâtre. À l'inverse, EADS a reculé de 0,59 % sous l'effet de prises de bénéfice alors que l'euro touchait des sommets depuis janvier 2010 à plus de 1,44 dollar. Hors CAC, Air France-KLM a reculé de 1,42 % après avoir annoncé une hausse de son activité dans le transport de voyageurs limitée à 1 % en mars. Compagnie des Alpes (+ 1,74 %) a indiqué avoir reçu 8,1 millions d'euros d'indemnité dans le cadre de l'affaire du téléphérique Vanoise Express. J. N.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :