Arnaud Montebourg lorgne déjà la "rente" du gaz de schiste... en cas d'exploitation

Pour Arnaud Montebourg, si exploitation des gaz de schiste il y a, elle doit être confiée à une compagnie nationale publique. Le ministre du Redressement productif souhaite que les revenus tirés de l\'exploitation de cet hydrocarbure finance \"la mutation écologique\". Il s\'est ainsi exprimé lors d\'une audition de l\'Assemblée nationale mardi, avant que son cabinet ne confirme ces déclarations à l\'AFP ce mercredi.\"Pour capter la rente, et là c\'est une position tout à fait personnelle qui n\'engage pas le gouvernement, c\'est une idée (...), c\'est que nous puissions avoir une compagnie publique et nationale exploitant les gaz de schiste, et captant la rente, la partageant avec les territoires, permettant d\'affecter les industries au plus près, leur diminuant le prix de l\'énergie et assurant le financement de la mutation énergétique du reste du pays, et notamment nous libérant des hydrocarbures\", a ainsi déclaré Arnaud Montebourg.L\'interdiction reste de vigueurMais le cabinet du ministre du Redressement productif a tenu à préciser que pour l\'instant, \"le cadre fixé par le président de la République est de dire qu\'il n\'y aura pas de fracturation hydraulique\". De son côté, Arnaud Montebourg n\'exclut pas le développement d\'une nouvelle technologie qui s\'affranchirait de cette méthode jugée trop polluante. \"Je pense qu\'on arrivera avec la technologie dans très peu de temps au gaz de schiste écologique. Où il n\'y a pas de pollution\", a-t-il déclaré. Ce n\'est pas la première fois qu\'Arnaud Montebourg évoque le gaz de schiste. Ses prises de positions avaient d\'ailleurs occasionné un litige avec l\'ex-ministre de l\'environnement, Delphine Batho.Manque de données précises...De plus en plus de voix réclament un assouplissement de la position du gouvernement concernant les hydrocarbures de schiste afin de profiter de cette manne à l\'image des Etats-Unis. Ce pays pourrait ainsi devenir l\'un des premiers producteurs d\'hydrocarbures au monde à horizon 2020. Il n\'en reste pas moins qu\'aucune étude n\'a pu établir de manière scientifique les réserves réelles des sous-sols français en gaz ou pétrole de schiste. Récemment, un institut a revu à la baisse (-24%) ses estimations des réserves potentielles françaises... 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.