La fronde des PME contre la taxe carbone

 |   |  125  mots
Nicolas Sarkozy a détaillé hier la future taxe carbone. Le 1er janvier 2010, elle frappera toutes les consommations d'énergie fossile, essence et gaz notamment, sur la base de 17 euros la tonne de carbone. L'électricité est donc exclue. Les 2,65 milliards d'euros que coûtera la taxe aux ménages seront intégralement restitués, sous la forme d'une baisse forfaitaire de l'impôt sur le revenu (un chèque vert pour les ménages non imposables). En revanche, les entreprises, qui paieront 1,9 milliard, n'auront droit à aucun chèque. La baisse de la taxe professionnelle (6 milliards) compense théoriquement le nouveau prélèvement obligatoire, mais certaines PME sont perdantes. Le Medef craint « un handicap supplémentaire pour les entreprises ».pages 2-3 et éditorial page 9

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :