Chérèque veut plus de concret face à la crise

ocialEn ce mois de septembre, pas question pour François Chérèque de délivrer un satisfecit au gouvernement et au patronat. Certes, hier, lors de sa conférence de presse de rentrée, le leader de la CFDT a estimé que les mesures anticrise telles que l'amélioration du chômage partiel, la prime de 500 euros pour les chômeurs ou le Fonds d'investissement social (Fiso) sont « bonnes »? Mais, aux yeux de François Chérèque, les délais de mise en ?uvre sont trop longs. « Il y a des retards à l'allumage qui ne sont pas acceptables », a insisté le leader de la CFDT. Et de pointer les six à dix mois nécessaires pour la mise en ?uvre du Fiso, la pression exercée par le gouvernement sur les partenaires sociaux pour qu'ils concluent début 2009 un accord sur la formation professionnelle qui n'a toujours pas fait l'objet d'une transcription législative ou le « cruel déficit d'information » des agents de Pôle emploi pourtant chargés de la diffusion de la prime de 500 euros. Des critiques qui lui ont valu une réponse sèche de Laurent Wauquiez, qui estime que « toutes les mesures pour l'emploi tournent à plein régime ».L'exécutif n'est pas la seule cible de la rentrée offensive de François Chérèque. La CFDT se prépare déjà à ferrailler dur avec le patronat lors des prochaines discussions sur le rôle des institutions représentatives du personnel, notamment sur la question des rémunérations (le 15 septembre) et sur l'emploi (le 2 octobre). sens des responsabilitésHier, le leader de la CFDT n'a pas été non plus d'une très grande tendresse à l'égard de ses homologues syndicaux, en ne manquant pas de pointer leurs contradictions sur l'assurance chômage ou en insistant sur le sens des responsabilités de la CFDT qui se rendra, contrairement à la CGT, à la consultation sur le grand emprunt. Surtout, même si la CFDT conserve son rôle pivot au sein de l'intersyndicale et s'associe à la journée de mobilisation du 7 octobre, elle organise les 29, 30 septembre et 1er octobre des rencontres entre la direction confédérale et ses délégués syndicaux dans toutes les régions. Des échanges précieux alors que la CFDT tiendra son congrès à Tours en juin 2010. Agnès Laurent

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.