Cinquante anciens dirigeants de banques appelés à rembourser l'État

 |   |  146  mots
Devant l'ampleur des faillites et échaudée par la crise des « savings and loan » dans les années 1980, l'Agence fédérale de garantie des dépôts bancaires (FDIC) veut faire valoir ses droits devant la justice. Lors d'une réunion à huis clos jeudi, elle a donné son feu vert au lancement de poursuites à l'encontre d'une cinquantaine d'anciens patrons de banques en faillite. Elle espère ainsi récupérer un peu plus d'un milliard de dollars. Jusqu'alors, les procédures de recouvrement durant environ 18 mois, les deux parties finissaient par trouver un accord à l'amiable. Ce temps est révolu pour la FDIC qui a supervisé la fermeture de 294 organismes prêteurs depuis 2007. À ce jour, une seule action en justice a eu lieu. C'était en juillet dernier contre quatre dirigeants d'IndyMac, pour 300 millions de dollars de dommages et intérêts. S. L.-D.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :