Les grandes fortunes fondent un peu, surtout en Europe

 |   |  660  mots
Est-ce bien surprenant? Selon les résultats de sa dernière étude, la fortune des ménages dans le monde connaît un certain tassement. Elle a ainsi reculé de 5,2% mi-2012 (par rapport à la mi-2011) à 223 milliards de dollars. Conséquence de l\'appréciation du billet vert face aux différentes monnaies ces derniers mois, c\'est en Europe que le recul est le plus frappant avec une perte de 10,9 milliards de dollars pour un repli mondial total de 12,3 milliards de dollars. «Nul doute que les incertitudes économiques de l\'année dernière -notamment celles concernant la zone euro- ont lourdement pesé sur la fortune des ménages. Nos recherches confirment que la récession subie par de nombreux pays, combinée à un repli généralisé du cours des actions et au ralentissement des marchés du logement, a produit l\'environnement le plus défavorable à la création de richesse depuis la crise financière», explique Michael O\'Sullivan du Crédit Suisse Research Institute. Contrairement à toutes les autres études, celle du Crédit Suisse prend en compte la fortune de 4,6 milliards d\'adultes dans le monde, de ceux possédant un avoir moyen supérieur ou égal à quelques centaines de dollars dans certains pays en développement, aux milliardaires du sommet de la pyramide des richesses, en passant par les classes moyennes émergentes en Asie et ailleurs, le tout dans plus de 200 pays.Par continent, il est ainsi intéressant de noter qu\'après l\'Europe (-13,6%), c\'est l\'Amérique Latine qui subit le plus important recul d\'une année sur l\'autre (-8%), devant l\'Afrique (-5%). Seule l\'Amérique du Nord enregistre un léger progrès de 1,3%.L\'Amérique du Nord domine le classement régionalLes estimations du Crédit Suisse suggèrent que la population mondiale des UHNWI (fortune nette de plus de 50 millions de dollars) s\'élève à 84.500 personnes. Sur ce total, 29.300 personnes possèdent au moins 100 millions de dollars d\'actifs et 2700 disposent d\'une fortune dépassant 500 millions de dollars. L\'Amérique du Nord domine le classement régional, avec 40.000 résidents UHNW (47%), tandis que l\'Europe en compte 22.000 (26%), et l\'Asie-Pacifique (hors Chine et Inde) 12.800 (15%). Les fortunes récentes créées en Chine ont propulsé le pays à la deuxième place, derrière les Etats-Unis, avec 4700 représentants (5,6% du total), suivi par l\'Allemagne (4000), le Japon (3400), le Royaume-Uni (3200) et la Suisse (3050). Les effectifs augmentent également rapidement dans les autres pays BRIC, avec 1950 membres en Russie, 1550 en Inde et 1500 au Brésil, tandis que des signes évidents se manifestent à Taïwan (1200), à Hong Kong (1100) et en Turquie (1000).470.000 dollars par personne en SuisseLorsque l\'on raison en terme de fortune moyenne par adulte, c\'est en Suisse que l\'on trouve les scores les plus élevés. Dans ce pays, la fortune moyenne atteint en effet 470.000 dollars par personne. On retrouve ensuite l\'Australie (354.000 dollars), la Norvège (325.000 dollars), le Luxembourg (277.000 dollars), le Japon (270.000 dollars), la France, (265.500 dollars), les Etats-Unis (262.000 dollars).Renseignements tout aussi «encourageants», le Crédit Suisse en profite pour dresser un tableau prospectif des fortunes mondiales à venir. Selon l\'établissement, le nombre de millionnaires pourrait dépasser 46 millions dans cinq ans, faisant apparaître 18 millions de nouveaux élus à cette échéance. Et ce, grâce essentiellement à l\'émergence de nouvelles fortunes en provenance des pays émergents. La Chine pourrait ainsi voir ses effectifs doubler d\'ici à 2017, et atteindre un total de près de 2 millions de millionnaires. Au total, la fortune mondiale pourrait alors bondir de 50% en cinq ans pour atteindre 330 milliards de dollars.Des anticipations plutôt rassurantes à l\'échelle mondiale avec une tendance forte: les Etats-Unis semblent confirmer plus que jamais leur leadership. L\'essor des pays émergents vient toutefois remettre en question les palmarès jusqu\'à présent en vigueur, avec un indéniable tassement voire recul du poids des millionnaires européens. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :