Automobile : Qoros, une chinoise élevée à l'allemande

4 mn

\"Nous avons développé un véhicule allemand en style et en qualité. Ce n\'est pas une Mercedes ou une BMW, mais c\'est un bon produit\", explique à La Tribune Volker Steinwascher, vice-président du nouveau constructeur automobile chinois Qoros, qui faisait sa première apparition au salon de Genève la semaine dernière. De fait, la berline Qoros 3 (comme la Série 3 de... BMW)  a surpris les observateurs par la qualité de sa finition, très au-dessus de ce que proposent habituellement les marques chinoises. Elle devrait être vendue \"moins de 20.000 euros\" dans sa première version. Le but de Qoros, c\'est de proposer un modèle familial spacieux et flatteur,  avec écran tactile et fonctions \"high tech\",  pour le prix d\'une compacte de base. \"Nous visons la clientèle de Skoda, d\'une Volkswagen Golf, d\'une Opel Astra, d\'une Toyota Corolla (toutes des berlines compactes)\",  précise Stefano Villanti, directeur des ventes de Qoros, qui ajoute: \"nos principaux arguments de vente seront la valeur du produit, le design, l\'électronique, le contenu luxueux par rapport aux constructeurs généralistes européens\".Développement en 36 mois\"Nous avons embauché des ingénieurs de partout. Et nous avons collaboré avec les meilleurs équipementiers. Pour les boîtes de vitesses, on a travaillé avec l\' allemand Getrag, qui a étudié entièrement les transmissions. Nous, nous avons juste fait la mise au point. Avec Valeo, on a défini nos besoins, et ce sont leurd équipes qui ont conçu les modules. Avec tout ça, on a développé le véhicule en 36 mois. Sinon, il aurait fallu dix ans\", indique Volker Steinwascher. \"Jamais, un constructeur n\'a été aussi vite pour développer une voiture. En même temps, il a fallu construire l\'usine et recruter les concessionnaires\", souligne-t-il. \"Les gens que nous avons recrutés ont été séduits par notre rapidité d\'exécution. On a des actionnaires qui n\'interfèrent pas. Nous décidons nous-mêmes ce qu\'il faut faire. Du coup, on est très efficaces\".Recrutements partoutPropriété à 50-50 du constructeur chinois Chery et d\'une holding financière israélienne, Israel Corp, Qoros a recruté des spécialistes chez les constructeurs du Vieux continent. Volker Steinwascher arrive de chez Volkswagen. Le design est dirigé par Gert Volker Hildebrand, l\'auteur des Mini (groupe BMW). Qoros a aussi recruté des gens de Volvo, Saab, Mercedes, GM, Jaguar Land Rover (JLR). Par ailleurs, le constructeur a eu recours aux meilleurs équipementiers européens ou nord-américaines. Il a confié au canadien Magna l\'étude des plates-formes. Il s\'est également adressé, outre Getrag et Valeo, à Bosch, Continental, TRW...L\'Europe, 10% des ventesLa Qoros 3, une berline aux lignes sages à quatre portes et coffre séparé, \"s\'adresse plutôt à la Chine et à l\'Europe de l\'est. Mais le break, lui, sera plus destiné aux Européens de l\'ouest\", assure Stefano Villanti. Sur les bords du lac Léman, le constructeur chinois dévoilait, outre la Qoros 3, les concepts d\'une future version break et d\'un dérivé 4x4 hybride. La Qoros 3 sera la première produite, dans une usine tout juste sortie de terre en Chine. Le site, près de Shanghai, est prévu dans un premier temps pour 150.000 unités annuelles, avant de monter ensuite à 450.000... si le succès est au rendez-vous.La Qoros 3 sera commercialisée au second semestre 2013 en Chine, puis en Europe de l\'est  vers la fin de l\'année. L\'Europe occidentale, elle, attendra jusqu\'à fin 2014, voire 2015. Au départ, la commercialisation en Europe de l\'ouest semblait devoir être plus précoce. Mais, avant de s\'attaquer au plus exigeant marché du monde, Qoros souhaite accumuler de l\'expérience en Europe de l\'est, réputée plus facile et sensible aux prix de vente. Le Vieux continent devrait représenter  à terme \"10% des ventes totales\". L\'objectif est de lancer un nouveau modèle tous les six mois! Des coupés et cabriolets sont prévus. Qoros fournira tout un arsenal technologique avec des diesels, boîtes robotisées, transmissions aux quatre roues...Centre technique à MunichCe constructeur tente de s\'afficher d\'emblée comme le premier label haut de gamme automobile chinois. Mais, pour être reconnu comme un constructeur \"premium\" en Chine, il est indispensable d\'être considéré comme allemand. C\'est pour ça que les véhicules sont en partie conçus... à Munich, la ville où BMW a son siège social. Pas sûr, que les consommateurs européens se jettent sur des véhicules d\'une marque inconnue, sans tradition, sans identité. Mais, vu les énormes moyens financiers déployés, le talent des personnes recrutées... et le précédent du coréen Hyundai-Kia, on ne voit pas ce qui empêcherait Qoros de s\'imposer finalement sur notre continent. Cela prendra néanmoins du temps. 

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.