the Standard (Hong kong) : Nouvelle taxe immobilière en Chin...

 |   |  340  mots
the Standard (Hong kong) : Nouvelle taxe immobilière en ChinE La Chine va mettre en place une taxe foncière dans 4 villes pilotes (Shanghai, Pékin, Shenzhen et Chongqing) pour tenter de freiner la bulle immobilière. Cette taxe, qui sera acquittée par les acheteurs, a déjà été approuvée par le ministère du Logement et du Développement rural et urbain, et n'attend plus que le feu vert du ministère des Finances et du Conseil d'Etat. Parallèlement, la municipalité de Shanghai a conçu un dispositif de taxe foncière, qui devrait s'appliquer aux maisons existantes et aux nouveaux logements. « ça ne sera pas un coup mortel porté aux promoteurs immobiliers dans la mesure où Pékin a déjà introduit de nombreuses mesures pour tenter de freiner le marché immobilier depuis l'an dernier», estime le stratégiste Linus Yip Sheung-chi,chez First Shanghai Securities, selon qui la correction du marché ne devrait pas dépasser 10 % cette année. the moscow times (russie) : Facebook installe des bureaux à moscouFacebook est actuellement en discussion avec les principaux opérateurs de téléphonie mobile russes, dans le cadre de la création de ses premiers bureaux en Russie. Le premier site de réseau social sur Internet, avec plus de 400 millions d'utilisateurs dans le monde, devrait annoncer l'ouverture de ses nouveaux bureaux russes dans les prochains jours. Outre la vente d'espaces publicitaires à des annonceurs russes, Facebook souhaite proposer des services comme l'envois de SMS pour tenir au courant de l'activité du réseau social. A cette fin, des accords ont déjà été conclus avec deux des principales compagnies de téléphonie mobile, MTS et Megafon, et les négociations sont en cours avec une troisième, VimpelCom. My space, le principal concurrent de Facebook, a fermé ses bureaux russes l'été dernier. Quant à la firme de Palo Alto, elle entend progresser sur le marché russe ? où V Kontakte, leader du secteur, rassemble 18,37 millions d'utilisateurs ?, pour réunir 20 % des utilisateurs d'Internet, soit 6,5 millions de personnes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :