Colette Neuville, présidente de l'ADAM

 |   |  104  mots
Nous saisissons l'AMF. Nous nous sommes aperçus que les établissements financiers n'indiquent pas convenablement leur exposition aux risques. Pour la Société Généralecute; Générale, en décembre 2007, on parlait d'une exposition aux subprimes de 250 millions d'euros. En réalité, on a un fonds cantonné de 35 milliards... »La seule méthode efficace, c'est la méthode du « coup de rabot ». Pour le budget de l'État, il faut trouver 15 milliards par an pendant trois ans. Nous, nous proposons 5 milliards par an, soit un tiers de l'effort du budget de l'État, fait sur les niches fiscales. C'est tout à fait possible. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :