Retour aux profits pour Toyota malgré ses rappels de véhicules

 |   |  326  mots
Toyota reste « en eaux troubles », mais il aperçoit « un rayon de soleil à l'horizon » : c'est ainsi qu'Akio Toyoda, le PDG du constructeur japonais, a décrit mardi la situation de son groupe, très secoué par le rappel de plus de 8 millions de véhicules depuis octobre pour des défauts de qualité. Toyota avait estimé à 100.000 unités les ventes perdues à cause de ces rappels et il anticipait donc une perte d'exploitation pour le dernier trimestre de son exercice 2009-2010, clos fin mars. Mais c'est finalement un bénéfice d'exploitation trimestriel de 95,3 milliards de yens (808 millions d'euros) que le constructeur a annoncé mardi. Les ventes perdues aux États-Unis n'ont pas dépassé les 50.000 unités, et le coût estimé des rappels se chiffre à environ 170 milliards de yens (1,4 milliard d'euros). Il faut dire que le japonais a consenti des rabais importants et des facilités de paiement sur de nombreux modèles aux États-Unis, si bien que ses ventes y ont grimpé de 41 % en mars par rapport au même mois de 2009. Sur l'ensemble de l'exercice qui vient de s'achever, Toyota affiche un bénéfice d'exploitation de 147,5 milliards de yens (1,25 milliard d'euros), contre une perte de 461 milliards voilà un an. Son chiffre d'affaires a baissé de 7,7 %, à 18.950 milliards de yens (137,7 milliards d'euros) à cause du repli de 4,4 % de ses ventes en volumes, à 7,237 millions d'unités. visibilité incertainePour l'année fiscale en cours, il vise un profit d'exploitation quasiment doublé, à 280 milliards, mais moitié moindre que celui anticipé par les analystes. Le groupe justifie cette prudence par la visibilité très incertaine du marché et par le risque de hausse des matières premières. Avec la fin des primes à la casse dans certains pays, notamment en Europe, les constructeurs s'interrogent sur le niveau de leurs ventes en 2010. En incluant Hino (poids lourds) et Daihatsu, Toyota espère vendre 7,29 millions de véhicules en 2010-2011, dont 2,13 millions en Amérique du Nord, 1,92 million au Japon et 860.000 en Europe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :