La politique nucléaire de Shinzo Abe est sévèremment critiquée par... son épouse

 |   |  298  mots
Divergences au sein du couple qui dirige le gouvernement japonais. Akie Abe a désavoué son mari le Premier ministre, Shinzo Abe, dans sa politique d\'exportation de centrales nucléaires. \"Cela ne me plaît pas que le Japon essaye de vendre des réacteurs nucléaires à l\'étranger car je suis antinucléaire\", a-t-elle déclaré. Ces propos ont été rapportés alors que Madame Abe s\'exprimait à huis clos à des représentants d\'ONG. \"Je reconnais que le Japon possède des technologies de pointe (...) mais je pense que notre pays devrait consacrer une partie de l\'argent dépensé pour le nucléaire à développer des énergies nouvelles et à les vendre à l\'étranger\", a-t-elle ajoutéRetour du nucléaire au JaponL\'arrivée de Shinzo Abe au gouvernement en novembre dernier, a signé le retour de la politique nucléaire après la pause causée par l\'accident nucléaire de Fukushima. Cet accident avait alors interrogé l\'opinion publique japonaise et poussé le gouvernement d\'alors à suspendre plusieurs réacteurs nucléaires le temps d\'établir de nouvelles normes de sécurité plus drastiques. A l\'heure actuelle, il n\'y aurait que deux réacteurs encore hors-services sur cinquante.Shinzo Abe veut exporter à tout-vaShinzo Abe s\'est également beaucoup mobilisé pour relancer la filière nucléaire japonaise à l\'étranger. Le 3 mai dernier, il s\'est rendu à Ankara pour signer un accord commercial géant de 22 milliards de dollars pour l\'installation d\'une centrale nucléaire - Areva et GDF-Suez font parti du consortium qui a remporté le contrat. Le Japon est actuellement en discussion avec l\'Inde, les Emirats Arabes Unis et l\'Arabie Saoudite pour des accords commerciaux dans le domaine du nucléaire. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :