à Londres, les tories prudents sur la santé

 |   |  156  mots
David Cameron a promis de protéger deux budget, la santé et l'aide au développement international. Ces deux promesses participent d'un même souci : bien qu'ayant fait sa campagne électorale en faveur de la rigueur, le premier ministre britannique doit aussi recentrer les Tories sur l'échiquier politique, et faire oublier l'image du « méchant parti » des années Thatcher. David Cameron a donc promis d'augmenter le budget de la santé en terme réel chaque année. Il a fait de même pour l'aide au développement international, après avoir fait de ce sujet un symbole de son recentrage pendant les années fastes. Ces promesses ont cependant un coût. Avec le plan de rigueur, les autres budgets devront être réduits en moyenne de 25 % en valeur réelle sur cinq ans. Si la santé n'avait pas été exclue, les réductions ne seraient que de 14 % en moyenne. E. A., à Londre

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :