JPMorgan : la « Baleine de Londres » fait tomber une nouvelle tête

 |   |  231  mots
A la veille de la publication, vendredi, des résultats trimestriels de JPMorgan, la nouvelle devrait faire l\'effet d\'une bombe au sein de la première banque américaine. Son directeur financier, Douglas Braunstein, qui occupe ce poste depuis 2010, serait sur le point de cesser ses fonctions, selon le Wall Street Journal. Pour autant, l\'homme ne quitterait pas JPMorgan.Pour mémoire, Doug Braunstein, comme d\'autres hauts dirigeants de JPMorgan, fait l\'objet d\'une enquête interne visant à déterminer les responsabilités des uns et des autres, dans l\'affaire dite de « la Baleine de Londres. » C\'est ainsi qu\'avait été surnommé le trader français Bruno Iksil, qui avait fait perdre près de six milliards de dollars à la banque, en mai, en raison de ses paris risqués sur les produits dérivés.La semaine dernière, un courrier interne à JPMorgan avait fait état du prochain départ de Barry Zubrow, directeur de la réglementation de la banque. Et, en juillet, cette dernière avait nommé deux nouveaux co-responsables à la tête des divisions de banque d\'investissement et de banque commerciale. Des nominations interprétées par les analystes financiers comme une volonté de renforcer le management senior de la banque, afin d\'éviter la répétition d\'un scandale comme celui de « la Baleine de Londres. » 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :