Aéroports de Paris : le PDG s'en va, Augustin de Romanet se prépare à prendre les commandes

 |   |  270  mots
Ce dimanche 11 novembre, à 11 heures du matin, le PDG d’Aéroports de Paris (ADP) Pierre Graff a fêté ses 65 ans. Conformément au Code du commerce en vigueur chez ADP, il a donc atteint la limite d\'âge pour exercer ce type de fonction et a dû démissionner alors que son mandat courrait jusqu\'en juillet 2014. Pour le remplacer -et pour le coup nommer le premier PDG de sa législature d’une entreprise cotée en bourse- l’Elysée n’a pas choisi l’un des siens, ni un candidat interne, mais Augustin de Romanet, chiraquien et ancien patron de la Caisse des Dépôts et Consignations. Un choix poussé par Jean-Pierre Jouyet, très proche de François Hollande et prochain président de la BPI, mais aussi par de puissants chiraquiens. Quant à François Hollande, il peut ainsi se targuer, comme l’avait fait son prédécesseur, de faire preuve d\'une certaine ouverture.Nomination par décretUn conseil d’administration d’Aéroports de Paris se tiendra lundi 12 novembre dans le but voter la cooptation d’Augustin de Romanet au conseil d’administration. S’il franchit cette étape, Augustin de Romanet, doit être choisi comme le candidat du conseil d’administration à la présidence d’ADP qui sera proposé au président de la République. Il sera ensuite auditionné à l’Assemblée nationale et au Sénat, avant d’être nommé par décret en conseil des ministres. En attendant, c’est François Rubichon, directeur général délégué d’ADP qui assurera l’intérim. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :