Financer des projets avec un bonus fiscal

 |   |  335  mots
Régulièrement, des entreprises solidaires procèdent à des augmentations de capital afin d'augmenter leurs capacités de financement. Pour les investisseurs qui souhaitent agir au c?ur de l'épargne solidaire, c'est une voie très intéressante, car les capitaux qui y sont consacrés sont entièrement affectés à un objectif bien identifié (insertion, logement, environnement, microcrédit). Ils ouvrent aussi droit à un avantage fiscal : une réduction d'impôt sur le revenu égale au quart de l'investissement, dans la limite de 20.000 euros par an pour une personne seule. L'allégement fiscal pour un couple peut donc atteindre 10.000 euros pour des titres à conserver pendant au moins cinq ans. Et les redevables à l'ISF peuvent déduire 75 % de ces investissements de la note à régler, dans la limite de 50.000 euros.Cela représente une rentabilité avantageuse : la réduction d'impôt équivaut à un rendement de 5 % par an pendant cinq ans, même si l'idéal est de conserver les parts plus longtemps, pour irriguer durablement les financements solidaires. Côté ISF, les résultats sont meilleurs que ceux de nombreux produits de défiscalisation qui affichent souvent des pertes à la sortie, alors que les actions des entreprises solidaires ne connaissent pas la baisse et traversent les crises sans tanguer.réinvestis à mesureMieux, certaines rapportent un peu. C'est le cas de la Foncière d'Habitat & Humanisme, qui ne verse aucun dividende ? ils sont réinvestis au fur et à mesure pour financer de nouveaux projets ?, mais dont la valeur des parts est régulièrement réévaluée en fonction de l'évolution des prix de l'immobilier. La Foncière investissant plutôt dans des beaux quartiers, c'est une bonne affaire patrimoniale ! Certaines actions de la NEF, une société coopérative accordant des prêts professionnels ou associatifs solidaires, prévoient une rémunération au moins à hauteur de l'inflation. Des fonds de seconde génération, comme Phi Trust Partenaires, centrés sur l'entrepreneuriat social, promettent une valorisation régulière. E. L.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :