Obama présente

 |   |  87  mots
Les banques américaines, qui ont bénéficié de l'aide de l'État et ont remboursé 165 milliards de dollars l'an dernier, pourraient être mises à contribution à hauteur de 120 milliards de dollars cette année. Cette surtaxe exceptionnelle, dont les modalités n'ont pas été dévoilées par l'administration américaine, pourrait venir compenser le coût, pour le contribuable américain, du programme d'aide aux banques (Tarp), venant alléger le déficit du budget 2011 qui sera discuté début février. PAGE 23 et éditorial page 13

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :