En Europe, le froid perturbe l'économie

 |   |  477  mots
Pour la première fois depuis cinquante ans, il a neigé à Séville (Espagne), et la plupart des provinces de la péninsule Ibérique étaient recouvertes de neige. En France, pas moins de 58 départements étaient placés mardi en alerte neige. En Allemagne, les fortes chutes de neige ont coupé des routes et des voies de chemins de fer dans le nord du pays, l'aéroport de Francfort a été un temps paralysé, mais, globalement, le chaos annoncé par les services météorologiques n'a pas eu lieu. Reste que le chef économiste de la chambre de commerce et d'industrie fédérale DIHK, Volker Treier, estime que les conditions climatiques pourraient coûter 0,4 point de croissance au pays sur le premier trimestre. nombreux chantiers ARRÊTéSLe PIB pourrait alors ne progresser que de 0,1 % contre 0,5 % prévu, en particulier à cause de l'arrêt de nombreux chantiers dans le bâtiment. L'union patronale du secteur, la HDB, a d'ailleurs confirmé qu'il était quasiment impossible de travailler actuellement. Pour autant, l'effet ne devrait pas être durable. « Le processus de rattrapage n'en sera que plus fort au printemps », ont affirmé les experts de l'institut RWI, à Essen. Ce sera d'autant plus facile que le taux d'occupation des moyens de production dans le bâtiment est faible (70 % en décembre). Par ailleurs, l'union du commerce de détail HDE dénote un frémissement des achats, notamment dans l'habillement.De l'autre côté de la Manche, la Grande-Bretagne se trouve démunie face au soudain afflux de neige. Si les conditions se sont un peu améliorées, les parcs dans le centre de Londres restent enneigés. Les principales rues et autoroutes du pays sont dégagées, mais cela pourrait devenir de plus en plus difficile à maintenir : les stocks de sel sont jugés « dangereusement bas », selon l'Institution of Civil Engineers. C'est d'autant plus inquiétant que de la neige était prévue mardi soir dans le sud-ouest de la Grande-Bretagne. Quant aux trottoirs couverts d'une fine couche de glace, les glissades provoquent de nombreux bras et jambes cassés de personnes qui affluent aux urgences. Du côté des écoles, 850 étaient encore fermées lundi, alors que les examens (bacs et brevets) sont en cours. L'approvisionnement en gaz naturel est un autre sujet de préoccupation. La Grande-Bretagne ayant longtemps bénéficié des gisements de la mer du Nord, elle n'a constitué qu'un faible stock de gaz. Elle a peiné à répondre au pic de la demande la semaine dernière, et plusieurs centaines d'entreprises (qui avaient signé des tarifs préférentiels) ont vu leur approvisionnement coupé temporairement. L'Europe n'est pas la seule touchée, l'Amérique du Nord et une partie de l'Asie (voir ci-contre) subissent aussi le mauvais temps. n 166 C'est le nombre de vols annulés mardi, à l'aéroport de Madrid.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :