Le recensement américain va créer plus d'un million d'emplois cette année

 |   |  332  mots
Le recensement de la population, effectué tous les dix ans aux États-Unis, arrive à point nommé. Il déterminera évidemment le chiffre exact d'habitants (environ 308 millions à l'heure actuelle) et leur profil ? le tout servant ensuite aussi bien à définir le nombre de représentants nécessaires à la Chambre pour une circonscription donnée qu'à distribuer 400 milliards de fonds fédéraux aux municipalités chaque année. Mais surtout, il créera des emplois. Temporaires, certes, mais en grand nombre. Et ce, d'autant que l'administration Obama utilisera une partie de l'enveloppe destinée à la relance économique (787 milliards de dollars au total, votée en février 2009), pour stimuler un peu plus les créations de postes. des petits jobsDéjà, depuis quelques jours, les Américains sont bombardés de publicités sur des thèmes tels que : « Dix minutes pour répondre à dix questions pour les dix prochaines années », achetées par l'administration pour un montant total de 325 millions de dollars, dont environ 100 millions tirés du plan de relance. Selon les experts, les créations de postes liées au recensement devraient atteindre 1,15 million (180.000 au premier trimestre et 971.000 au deuxième). Il s'agit certes de petits jobs, consistant à faire du porte-à-porte le soir ou le week-end, vérifier les adresses, et compter le nombre de personnes présentes au foyer et qui n'auraient pas renvoyé le fameux questionnaire ? le tout payé environ 18 dollars de l'heure, pendant deux à six semaines. Ces créations de postes devraient être concentrées sur un ou deux mois, avec, selon les prévisionnistes, un pic en mai, mois qui pourrait voir un million de postes ouverts ? du jamais-vu depuis le record de septembre 1983. Ces emplois seront cependant éliminés à la fin du troisième trimestre 2010, quand toutes les informations sur la population auront été collectées. Autrement dit, deux mois avant les élections de mi-mandat? Mais entre temps, l'administration Obama aura sans doute profité de l'embellie sur le marché de l'emploi. Lysiane J. Baudu

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :