Le recensement fini, 700.000 jobs disparaissent

 |   |  285  mots
Combien sont les Américains ? La réponse ne viendra que le 31 décembre prochain, mais déjà, les quelque 700.000 personnes recrutées à l'occasion du recensement de la population, qui a lieu tous les dix ans, peuvent dire adieu à leur job. Leur travail, qui consistait principalement à aller, de porte en porte, chez les quelque 47 millions de foyers n'ayant pas jugé utile de remplir le questionnaire de l'administration américaine et de le renvoyer, afin de vérifier ce qu'il en était, vient officiellement de se terminer. Reste maintenant à traiter les données, un travail nécessitant surtout de l'informatique... 225.000 salariés déjà remerciésDepuis 2008, quelque 700.000 personnes ont en tout cas été recrutées par le Bureau de recensement. De quoi doper les créations d'emplois, dans un marché du travail laminé par la crise économique. Ces dernières semaines, 225.000 salariés ont déjà été remerciés, pesant d'ailleurs sur les derniers chiffres du chômage outre-Atlantique, rendus public le 2 juillet dernier. Si, en 2000, il était fréquent que les employés au recensememnt démissionnent pour une meilleure offre, dix ans plus tard, cerrtains, au contraire, pour qui ce travail est un dernier moyen de subsistance, appréhendent la fin de leur mission. En outre, la crise a poussé plusieurs milliers de personnes surqualifiées à postuler pour ce travail. Le recensement de la population sur le territoire américain exige un budget de l'ordre de 14,5 milliards de dollars, selon le « Census Bureau ». Entreprise de taille, ce comptage permet de délimiter les circonscriptions électorales et de déterminer la part des 400 milliards de dollars attribués par l'État fédéral aux États et aux collectivités. Aude villiers moriameet Élisa Perrigueu

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :