Défense : le Gripen sur la piste d'envol en Suisse

 |   |  263  mots
Le Conseil national, la chambre basse de l\'Assemblée fédérale suisse, a validé mercredi le projet d\'achat de 22 chasseurs Gripen JAS-39 au groupe suédois Saab pour l\'équivalent de 2,6 milliards d\'euros. Le marché, qui sera débattu le 18 septembre par le Conseil des Etats, la chambre haute du parlement, peut encore capoter par le biais d\'un référendum même si le législateur l\'approuve. Ce référendum peut s\'organiser si 50.000 électeurs d\'au moins de huit cantons le réclament dans un temps limité.>> Suisse : comment le Rafale a été écarté au profit du GripenLe Gripen, dernier des évaluation de l\'armée de l\'air suisseLa Suisse avait choisi le Gripen, pourtant arrivé bon dernier des évaluations techniques et opérationnelles de l\'armée de l\'air suisse. Pourquoi Berne avait-il choisi cet avion de combat ? Le Gripen est moins cher que le Typhoon, conçu par le consortium Eurofighter (BAE, Finmeccanica et EADS ), et le Rafale de Dassault Aviation. Les Gripen doivent remplacer des F-5 Tiger très âgés, une décision que certains désapprouvent car elle nécessitera des coupes budgétaires ailleurs, comme l\'éducation.Un choix politiqueUne commission parlementaire suisse avait avalisé fin août la décision de Berne d\'acheter les 22 avions de combat Gripen, levant un obstacle important à ce marché. La commission de sécurité du Conseil national, chambre basse de l\'Assemblée fédérale suisse, a adopté la proposition du gouvernement par 14 voix contre neuf.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :