Barack Obama rejette catégoriquement le budget des républicains

 |   |  380  mots
La partie sur le budget américain n\'est pas gagnée. Mardi, au Capitole, les républicains ont essuyé un refus franc et massif de la part de Barack Obama face à leur proposition de budget visant une réduction spectaculaire du déficit américain sur dix ans. \"Nous n\'allons pas équilibrer le budget en dix ans, parce que si vous regardez ce que Paul Ryan propose (...) cela veut dire plafonner l\'assurance-santé des personnes âgées, effectuer des coupes profondes dans des programmes comme la couverture maladie des plus pauvres\", a déclaré le Président des Etats-Unis au micro de la télévision ABC.Les républicains veulent abroger l\'\"Obama care\"Le texte soumis par les élus conservateurs, dévoilé mardi par le président de la commission du Budget de la Chambre des représentants, Paul Ryan, prévoit en effet de réduire le déficit d\'environ 4.600 milliards de dollars cumulés sur dix ans, sans hausses d\'impôts, en procédant à une abrogation de la réforme de santé impulsée par Barack Obama (et promulguée en 2010) et à une importante réduction des dépenses sociales.Obama ne recherche pas un budget équilibré à tous prixLes méthodes et les priorités s\'opposent puisque de son côté, Barack Obama compte sur une reprise économique plus que sur une réduction drastique des dépenses sociales. Il a d\'ailleurs expliqué sur ABC que son but n\'était \"pas de rechercher un budget équilibré à tout prix. Mon but est de faire en sorte de faire croître l\'économie, de remettre des gens au travail, et si nous faisons cela, nous augmenterons les recettes\" de l\'Etat fédéral.Cette semaine, le président des Etats-Unis a prévu de se rendre encore deux fois au Sénat, siège du pouvoir législatif, pour tenter de faire progresser ses priorités. Un accord doit être trouvé d\'ici le 27 mars. Si les élus ne parviennent pas à boucler une loi de financement couvrant les six derniers mois de l\'exercice actuel, des services \"non essentiels\" pourraient être fermés.Pour rappel, la dette fédérale américaine se rapproche des 17.000 milliards de dollars. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :