La Bourse de Paris aligne sa troisième baisse consécutive

 |   |  333  mots
Dans un marché déjà fragilisé par l'actualité macroéconomique, la catastrophe naturelle connue par le Japon vendredi a fait passer au second plan le recul des cours du pétrole. Après un plus-bas à 3.915,21 points, l'indice parisien s'est timidement repris pour finir la séance sur une perte de 0,89 % à 3.928,68 points.Le tremblement de terre subi par le Japon a constitué, pour les marchés, la dernière d'une série de mauvaises nouvelles. Après avoir annoncé jeudi, pour la première fois en onze mois, un déficit commercial, la Chine a fait état d'une inflation à 4,9 %, rendant probable un resserrement de ses taux dans les prochaines semaines. En outre, alors que le baril de WTI revenait à 100 dollars, l'Arabie Saoudite, premier pays exportateur de pétrole, devait faire face à une manifestation réclamant des avancées politiques. Enfin, sur le front des indicateurs macroéconomiques, aux États-Unis, les chiffres publiés sont mitigés. Si, comme anticipé, les ventes de détail ont augmenté de 1 % en février donnant ainsi, selon ING, « davantage l'espoir de voir se développer une croissance soutenue », la première estimation de l'université du Michigan fait ressortir une baisse de la confiance des consommateurs en mars. Dans ce contexte, LVMH (- 2,74 %) a signé la plus forte baisse du CAC 40. Axa a reculé de 2,04 % subissant des prises de bénéfice après le séisme japonais. De même, le réassureur Scor SE a lâché 5,17 %. Signe de la nervosité du marché, Crédit Agricolegricole a terminé sur un recul de 0,04 % après s'être adjugé 2,35 % au plus fort de la séance, alors qu'à l'inverse Alcatel Lucent a fini sur un gain de 0,21 % après avoir été la plus forte baisse de l'indice à la mi-journée. Hors CAC, Demos s'est adjugé 5,39 % après la publication d'un chiffre d'affaires en hausse de 6,3 %, au-delà de ses prévisions initiales (+5 %). Rallye (- 2,83 %) a annoncé un résultat net part du groupe en baisse de 84 % à 12 millions d'euros. J.N.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :