« Nous nous intéressons aux valeurs qui sortiront renforcées de la crise »

 |   |  187  mots
Votre fonds est quatrième du classement des grands réseaux avec une performance de 21,8 %. Comment est-il géré ?En 2005, nous avons souhaité découper notre univers d'investissement, hors sociétés financières, et avons créé les fonds Amundi Europe Cyclique, investis sur les valeurs sensibles aux variations du cycle économique, et Amundi Europe Non Cyclique, pour les autres valeurs. Via ce dernier fonds, nous sommes donc principalement investis dans les secteurs de la consommation stable, de la santé, des télécommunications et des services aux collectivités. Le portefeuille comprend environ 80 titres.Quel est votre positionnement aujourd'hui ?Nous avons plutôt tendance à privilégier les entreprises européennes qui sont plus exposées sur les pays émergents. Globalement, nous sommes positifs vis-à-vis de firmes comme Nestlé, Reckitt et Qiagen. Nous nous intéressons également aux entreprises qui sortiront renforcées ou transformées de la crise que nous traversons. Dans le contexte actuel, nous accordons une importante particulière à l'endettement et aux niveaux de valorisation des sociétés. Propos recueillis par T. B. Jacques Rachigérant du fonds Amundi Europe non cyclique

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :