Société Générale étoffe son comité de direction

2 mn

cite>Société Généralecute; Générale élargit son comité de direction pour mieux refléter « la diversité des talents et des compétences du groupe ». Engagée dans la mise en oeuvre de son plan stratégique « Ambition SG 2015 », la banque de la Défense a « décidé d'élargir [...] la représentation de ses métiers et de ses géographies » en ajoutant 10 dirigeants à son comité de direction, qui comptera ainsi 55 membres au 1er janvier 2011. Lieu d'échanges sur la stratégie et les questions d'intérêt général du groupe, le comité de direction accueille notamment des représentants des ambitions internationales de la Société Généralecute; Générale. À commencer par les patrons de sa filiale égyptienne NSGB Bank (Mohammed El Dib), et de la russe Rosbank (Vladimir Golubkov), que Société Généralecute; Générale considère comme son second marché domestique. Sont également associés au « CoDir » les responsables de la banque de financement et d'investissement en Espagne et au Portugal (Donato Gonzalez-Sanchez, également représentant de la banque sur la péninsule ibérique), en Asie-Pacifique (Hikaru Ogata, débauché chez BNP Paribas en septembre) et aux Amériques (Craig Overlander, un ancien de Bear Sterns), et des dirigeants des divisions mondiales dédiées au trading (Dan Fields), aux solutions « cross-asset » (Sofiene Haj Taleb) et aux financements (Pierre Palmieri). Signe des temps, le directeur adjoint des risques, Sylvie Rémond, siègera désormais aux côtés de son supérieur Benoît Ottenwaelter, qui est aussi l'un des 14 membres du comité exécutif. Enfin, le pôle de banque de détail en France n'est pas complètement oublié, puisque son directeur financier, Véronique de la Bachelerie, rejoint également le comité de direction.

2 mn