Les Européens cultivent la différence pour aménager leurs espaces de travail

étudeAu Royaume-Uni, la densité des postes de travail est la plus élevée d'Europe (4 à 5 m2/personne). Chaque place peut être partagée par 6 à 10 personnes. Le cadre dirigeant n'a pas forcément de bureau individuel. Petits, vétustes et étroits, les meubles de bureau sont placés les uns contre les autres dans des espaces sans cloisons («?open spaces?») qui comptent souvent une centaine de personnes. Casque MP3 sur les oreilles, les salariés créent leur bulle pour ne pas entendre leurs voisins. «?La recherche d'une autre opportunité d'emploi est permanente?», observe Catherine Gall, directrice de la prospective de Steelcase, un des leaders mondiaux du mobilier de bureau.Aux Pays-Bas, changement de décor. De culture égalitaire, autonome et pragmatique, le pays déploie des espaces ouverts, avec des postes mutualisés où recherche du confort rime avec efficacité et développement durable : bonne qualité de l'air intérieur, ventilation naturelle, lumière naturelle. Les Open Spaces sont distribués en espaces travail de dimensions réduites. Les bureaux des cadres dirigeants ne sont pas réservés à un étage hiérarchique et leurs aménagements diffèrent très peu de ceux des employés. À l'instar des Pays-Bas, les immeubles de bureaux en Allemagne gardent une taille humaine. Les Allemands veulent être en adéquation avec la nature et les normes d'aménagement intérieur sont très élevées. Il n'y a pas de bureau dans le noir. « La notion de l'espace individuel est sacrée. Une porte close reste close, précise Catherine Gall. Les salariés sont fidèles à leur entreprise. Il y règne une ambiance harmonieuse. » Les surfaces se réduisentRésultat, les bureaux allemands sont les mieux équipés d'Europe : éclairage, acoustique, mobilier, tout doit être de grande qualité? On trouve encore de nombreux bureaux individuels.En France, les salariés, férus de discussion, sont créatifs et débrouillards tout en affichant une certaine résistance au changement. À l'annonce d'un projet de déménagement, les entreprises doivent recourir à des cabinets d'accompagnement au changement. Étant donné les prix élevés de l'immobilier, les aménagements de bureaux s'orientent vers la réduction des surfaces allouées à chaque employé (7 à 10 m2 par poste) et les Open Spaces se développent. Las de s'impliquer dans leur travail sans recevoir les gratifications qu'ils espèrent, les Français deviennent moins émotionnels et plus individualistes.Erick Haehnse

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.