The Times of India  :   l'Inde, bonne élève de la parité dans les entreprises

Le déséquilibre hommes-femmes au sein des conseils d'administration reste toujours un sujet problématique dans la plupart des pays du monde, mais la situation est bien meilleure en Inde, où la place des femmes à la tête d'entreprise est quatre fois plus importante qu'aux États-Unis. Selon une enquête réalisée par le cabinet EMA Partners International, près de 11 % des sociétés indiennes ont à leur tête une femme, contre 3 % seulement des entreprises recensées dans le Fortune 500 aux États-Unis.Le patriarche orthodoxe russe Cyrille a annoncé, il y a quelques jours, qu'il avait désigné, au terme d'un long processus, Joseph de Volotsk comme le saint patron des entrepreneurs. Le patriarche russe répond ainsi à la demande des hommes d'affaires orthodoxes, touchés durement par la crise, et désireux d'avoir leur saint. Le choix de saint Joseph, qui a vécu aux XVe et XVIe siècles et qui n'avait en apparence aucun lien avec le milieu des affaires, est un signal clair adressé aux entrepreneurs de la part de l'Église, qui attend d'eux des contributions généreuses en échange des faveurs du saint patron. Joseph, qui fut un idéologue éminent du courant orthodoxe, « considérait l'Église comme un formidable instrument pour redistribuer les trésors nationaux des riches vers les pauvres », a déclaré le patriarche. Dans la Russie actuelle, la désignation d'un saint « évoque le retour de la spiritualité dans la société, qui inclut les entrepreneurs », estime de son côté Nikolai Nikolayev, responsable d'Opora, un groupement de moyennes et grandes entreprises.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.