la BCE garde la tête froide

1 mn

Contrairement aux attentes des marchés, la Banque centrale européenne ne s'est pas « gavée » de titres de la dette publique des pays de la zone euro en détresse la semaine dernière. La BCE a acheté 2,667 milliards d'euros d'obligations souveraines, dont on ne connaît toujours pas la répartition par pays, contre 1,965 milliard la semaine précédente, alors qu'elle avait pratiquement interrompu son programme avant l'explosion de la crise irlandaise, laissant redouter une contamination au Portugal, voire à l'Espagne. Au total depuis le lancement de ce programme le 10 mai, l'institut d'émission des Seize a acquis 72 milliards d'euros de titres, autant de liquidités qui sont stérilisées pour en amortir les effets potentiellement inflationnistes. Certes, la BCE a accéléré ses rachats pour faire face aux nouvelles turbulences, mais on est loin des sommes acquises au plus fort de la crise grecque, au démarrage du programme. La première semaine, elle avait engrangé 16,50 milliards d'euros de titres et la deuxième 10 milliards. La BCE garde donc la tête froide.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.