Renault compte sur son petit (faux) 4x4 Captur pour enrayer sa chute en Europe

 |   |  545  mots
trong>Renault ouvre ce jeudi les commandes pour son tout nouveau Captur. Un modèle-clé pour enrayer la chute des ventes de la marque au losange en Europe et notamment en France. Ce modèle appartient à une toute nouvelle catégorie de petits véhicules rehaussés et agrémentés d\'un style prétendument baroudeur pour jouer les 4x4... de poche. Mais il ne s\'agit que d\'un faux 4x4, puisque aucune option quatre roues motrices ne sera proposée. Simple traction avant dérivée de la Clio, elle ne pourra donc pas s\'aventurer sur la neige ou hors bitume, contrairement aux rivaux Nissan Juke, Mini Countryman, Opel Mokka...disponibles, eux, en version à quatre roues motrices. Ce modèle de loisirs, qui arbore notamment des couleurs vives à l\'extérieur et à l\'intérieur, est produit à Valladolid (Espagne). A des cadences annuelles escomptées de 90.000 unités, selon Renault Espagne. Il sera disponible à partir de 15.500  euros (moteur à essence de 90 chevaux) et culminera à 21.300 (diesel de 90 chevaux également). Les premières livraisons interviendront dans la deuxième quinzaine d\'avril.Concurrent du 2008Le Captur est l\'exact concurrent du Peugeot 2008, dont les commandes ont été, elles, ouvertes le 4 mars et les livraisons interviendront dès la la mi-mai. Le 2008 est proposé à partir de 15.200 euros (moteur essence de 82 chevaux). Mais il comportera des versions huppées que Renault ne prévoit pas. Le tarif culminera ainsi pour Peugeot à 24.450 euros (diesel de 115 chevaux et finition Féline). Fabriqué à Mulhouse, en France, il devrait être vendu à raison de 40-50.000 unités cette année selon les prévisions, et de 200.000 exemplaires annuels vers le milieu de la décennie, quand la production aura démarré également en Chine (mars 2014) et en Amérique du sud (début 2015). Car le 208 a une vocation mondiale.Segment en  plein boomCe segment des mini-4x4 (vrais et faux) est en plein boom. Ford va s\'y lancer avec l\'Ecosport, Fiat avec une 500X. Ce créneau a enregistré 62.300 immatriculations en France (sur les dix premiers mois de 2012, utilitaires compris), soit 30% du segment total des 4x4. Près de la moitié des ventes des petits 4x4 était à mettre au crédit du Dacia Duster (29.800), plus gros que les rivaux mais qui s\'en rapproche par ses prix. Le Dacia devançait dans sa catégorie le Nissan Juke (18.300), le Mini Countryman (6.700), le Skoda Yeti (2.800). L\'arrivée des 2008 et du Renault va dynamiser fortement le segment.Recul de RenaultRenault a bien besoin de redorer son blason. Malgré l\'arrivée de la Clio IV en octobre dernier, les immatriculations de la marque la marque au losange ont plongé de 19,5% en février dans l\'Hexagone (hors utilitaires), selon le CCFA (Comité des constructeurs français d\'automobiles). Ces mauvaises performances commerciales ont été en partie contrabalancées par la filiale roumaine à bas coûtsDacia  (+37,3%) et sa toute nouvelle Sandero II, qui, quoi qu\'en dise Renault, est une rivale de la Clio IV. Mais, au total, le groupe tricolore dans son ensemble affiche un recul de ses immatriculations dans l\'Hexagone de 10,8%. La marque au losange elle-même enregistre un des pires scores  en termes de parts de marché (18,8% à peine en février).  Dacia obtient 5,74% de pénétration. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :