The East African  : France TÉlÉcom réclame 385 millions de...

 |   |  254  mots
The East African : France TÉlÉcom réclame 385 millions de dollars au kenya « Vous nous avez vendu une boîte vide ». Voilà en substance ce dont France Télécome;lécom accuse le gouvernement kenyan après avoir acquis une part majoritaire dans Telkom Kenya. La société réclame une indemnité de 385 millions de dollars à l'État, soit l'équivalent de ce qu'elle a versé (380 millions de dollars) pour acquérir 51 % de la société kenyane lors de la plus importante privatisation réalisée dans le pays. Lors de l'appel d'offres lancé par le Kenya, auquel ont répondu sept sociétés de télécommunication, France Télécome;lécom a pourtant eu accès à l'ensemble des comptes de l'entreprise ainsi qu'à ses actifs physiques dans une « data room » créée à cet effet. Est-ce que des individus peu scrupuleux ont dérobé des actifs entre le moment où fut constituée la « data room » et la mise en vente de l'entreprise ? Ou est-ce que France Télécome;lécom n'a pas effectué les vérifications nécessaires ? Ni France Télécome;lécom, ni le gouvernement n'ont souhaité commenter ces informations. Mais des sources interrogées par « The East African » indiquent que les autorités kenyanes ont déjà fait appel à un cabinet d'avocats de Nairobi pour engager les négociations avec France Télécome;lécom, qui accuse également le gouvernement de ne pas avoir présenté des comptes sincères de l'entreprise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :