l'industrie européenne ne s'est pas restructurée

 |   |  83  mots
En Europe, les « primes à la casse » retarderont la reprise du marché, affirme une étude d'Alix Partners. Alors que l'Amérique du Nord amorce déjà un net rebond (+ 12 % en 2010), l'Europe restera en repli (? 10 %). Contrairement aux États-Unis, le Vieux Continent n'a pas conduit de restructuration profonde de son industrie automobile, assure le document, oubliant au passage que GM et Chrysler, mais aussi Delphi ou Visteon, ont été mis... en faillite. Quelque 54 % des équipementiers européens étaient en « danger » en 2009, contre 22 % en 2008, signale le consultant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :