Liverpool vend des logements sociaux (délabrés) à moins de 2 euros !

 |   |  532  mots
La municipalité de Liverpool a trouvé un bon moyen pour ne pas rénover 179 logements sociaux délabrés : elle vendra 20 d\'entre eux pour une livre (1,50 euro) à « des résidents de la ville ayant une activité ou à des gens qui y travaillent » et donnera la majorité des autres à une association de la région spécialisée dans l\'amélioration de quartiers.« Nous recherchons des manières innovantes pour réhabiliter des logements et pour attirer les gens dans nos quartiers, a expliqué Ann O\'Byrne, membre du département logement de la municipalité. L\'objectif est d\'accélérer la rénovation de logements, d\'investir dans le futur de nos communautés et de faire tout notre possible pour offrir des logements à un tarif abordable et de bonne qualité aux gens qui en ont le plus besoin. » Leur rénovation coûterait environ 10 millions de livres.Pour devenir propriétaires, les candidats aux maisons mitoyennes à une livre, en majorité construites avant 1919 et toutes situées à proximité du centre-ville, devront rénover leur logement selon des critères gouvernementaux : « Être dans un état de réparation raisonnable, disposer de services et installations raisonnablement modernes et être isolé contre le froid afin de fournir un degré de confort thermique raisonnable », précisent les textes officiels. Les nouveaux propriétaires devront y loger pendant cinq ans, durée pendant laquelle aucune location ne sera autorisée. « Le dépôt des offres a pris fin lundi 6\"mai, nous a-t-on expliqué à la mairie. Nous en avons reçu environ un millier. Nous les étudions avec pour objectif de signer les contrats en juin. »L\'association locative Riverside Group rénovera la plupart des maisons restantes avant de les mettre en vente à des prix inférieurs de 25% à ceux du marché. Elle n\'en est pas à son coup d\'essai, puisque 250 autres logements ont déjà été vendus de la même manière ces dernières années. Une poignée de maisons, situées dans des rues où la plupart des logements sont déjà privatisés, pourrait également être vendue directement à des particuliers. Ces derniers devront les remettre en état selon les mêmes critères dans les douze mois suivant la signature de leur acquisition.A l\'origine, une série documentaire de la BBCCes initiatives sont nées après la diffusion d\'une série documentaire de la BBC intitulée Le scandale britannique du logement, dans laquelle le présentateur déplorait l\'existence dans le pays de milliers de logements sociaux inhabités depuis la fin de 2011. Plusieurs quartiers de Liverpool ont directement été montrés du doigt, ainsi que la volonté de la municipalité de détruire ces logements jugés insalubres alors que des dizaines de personnes se disaient prêtes à y vivre après les avoir remises en état.Devant la pression de l\'opinion publique, la municipalité a accordé un contrat de rénovation à un promoteur immobilier privé, qui a fini par jeter l\'éponge en octobre dernier. La ville a annoncé récemment qu\'elle allait remettre en état 1.000 logements inhabités au cours des trois prochaines années.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :