Le vin booste l'excédent commercial français dans l'agro-alimentaire

 |   |  267  mots
Il est un secteur pour lequel la balance commerciale française ne connaît pas la crise. L\'agro-alimentaire. En juin, l\'excédent commercial dans les échanges agro-alimentaire français a progressé de 11,4% pour atteindre 789 millions d\'euros, selon les dernières données publiées par le ministère de l\'Agriculture.Le vin français a la coteAvec une progression de 31% sur le mois, ce sont les produits transformés qui tirent les exportations vers le haut. Le vin est sans grande surprise le principal contributeur aux exportations de produits agro-alimentaires transformés avec une augmentation de 104 millions d\'euros de ses ventes à l\'étranger. Il bénéficie d\'une progression constante de la demande en provenance des États-Unis, du Canada et de l\'Asie. Les exportations de produits bruts enregistrent en revanche une chute de 25%. Le blé est le principal responsable de la dimuntion de la demande extérieure en produits non transformés, alors que les exportations de bovins vivants restent en hausse grâce à la demande turque.Les exportations vers l\'UE en baisseSigne des temps, l\'excédent commercial dans les échanges agro-alimentaires avec l\'Union européenne sont en baisse de 154 millions d\'euros à 328 millions d\'euros. Cette diminution est causée par une hausse des importations (+8%) plus importante que la hausse des exportations (+2%). Pourtant victimes de fortes tensions sur le marché international, les ventes de colza (-65%) et de maïs (-19%) sont en chute libre.Sur l\'année, l\'éxcedent atteint 5,2 milliards d\'euros, en baisse de 37 millions d\'euros par raport à juin 2011. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :