Prix des carburants : Bercy promet des "mesures appropriées" d'ici fin août

 |  | 256 mots
Lecture 1 min.
Pierre Moscovici revient à la charge sur les prix à la pompe. Le ministre de l\'Economie a estimé ce mardi que \"la question du blocage des prix des carburants se pose\". En conséquence, il envisage des mesures \"appropriées\" qui seraient mises en place dès la fin du mois d\'août. Il assure que les \"prix des carburants ne seront pas supérieurs au niveau d\'aujourd\'hui\", comme il l\'a expliqué au micro d\'Europe 1 ce mardi matin. Le gouvernement envisage cette solution depuis plusieurs mois. Elle faisait d\'ailleurs partie des promesses de campagne de François Hollande avant son élection. Si les prix continuent d\'augmenter, il comptait les geler.Les prix continuent d\'augmenterOr, ils ont en effet continué d\'augmenter la semaine, en moyenne de 2 centimes. Le diesel, carburant le plus utilisé en France, est proche de son record de la mi-mars 1,46 euros à 1,42 euro du litre en moyenne du 3 au 10 août, contre 1,41 euro la semaine précédente, selon les chiffres compilés par le ministère de l\'Ecologie et de l\'Energie. De son côté, le sans plomb 95 coûtait 1,60 euro le litre (contre 1,57 euro une semaine auparavant), tandis que le sans plomb 98 a augmenté à 1,65 euro (contre 1,63 euro la semaine précédente).Mardi, une association de professionnels du secteur avaient prévenu: pour geler les prix il faudra imposer des taxes. Une réunion avec des représentants du secteur pétrolier est prévue pour le 28 août, a annoncé Pierre Moscovici. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :