Barclays et nomura, deux héritages différents

 |   |  191  mots
Deux ans après la faillite de Lehman Brothers, les deux banques qui se sont partagées ses activités ont pris des trajectoires différentes. Barclays, qui a repris 10.000 personnes et le coeur de métier aux États-Unis, a profité de cette occasion historique pour se hisser parmi les premières banques d'investissement au monde. Alors qu'était jusqu'ici spécialisée sur les produits de dette, le rachat de Lehman Brothers lui a permis de s'octroyer une place parmi les leaders sur les marchés actions. En embauchant plusieurs centaines de banquiers et traders, Barclays a complété sa plate-forme en Europe sur les marchés actions et en banque d'affaires. Elle dispose désormais d'une des meilleures couvertures des deux côtés de l'Atlantique. De son côté, Nomura a récupéré 8.000 personnes avec les activités de marché actions et de banque d'affaires en Europe et en Asie. Un pari pour le moment osé car l'activité dans ces deux métiers reste atone. Nomura avait décidé de ne pas reprendre les activités de taux (fixed income) qui ont pourtant explosé depuis. M. Pe.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :