La malnutrition coûte 350 milliards d'euros par an

 |   |  177  mots
Si l'émergence d'un marché solvable en Afrique est une bonne nouvelle, la malnutrition reste sur le continent comme dans d'autres régions une triste réalité. L'impact de la sous-nutrition pour les pays pauvres est estimé à 350 milliards d'euros par an, selon ActionAid. Le chiffre traduit la perte économique découlant de la sous-nutrition : morts prématurées, force de travail diminuée, dommages irréversibles subis par les enfants sous-alimentés. La somme représente dix fois les fonds requis pour remplir le premier des « Objectifs du millénaire pour le développement » définis en 2000 par l'ONU, qui vise à réduire de moitié le nombre de personnes souffrant de la faim d'ici 2015. Les pays membres de l'ONU se réunissent à New York du 20 au 22 septembre pour établir un bilan des progrès réalisés dans les huit objectifs fixés en 2000. Selon le rapport d'ActionAid, la malnutrition chronique est globalement en hausse de 20 % par rapport à 2000, et seulement 8 pays pauvres sur les 28 passés en revue, sont en bonne voie pour atteindre les objectifs en 2015.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :