À l'affiche

 |   |  340  mots
STRONG>La Palestine de MiralJérusalem 1947, Hind Husseini (sublime Hiam Abbass) recueille chez elle les enfants palestiniens jetés à la rue par les expropriations. Parmi eux, la belle Miral (Freida Pinto, « Slumdog Millionaire », photo). Devenue adolescente, cette dernière est envoyée comme institutrice dans les camps de réfugiés palestiniens soumis à l'oppression des nouveaux maîtres du pays. Tentée par la clandestinité, son père l'imam Jamal et Hind la « mère courage » la forcent à lâcher prise. Refuser la colère est selon eux le meilleur moyen de résister. L'histoire de « Miral » n'a en soi rien d'exceptionnel, mais elle s'écrit en parallèle de la création de l'État d'Israël. Et la virtuosité de Julian Schnabel (« le Scaphandre et le Papillon ») transmet efficacement ses émotions. Un film personnel et authentique. C. F.À la bonne vôtreUn mari, son épouse, sa belle-mère et sa jeune bonne. De ce quatuor de la grande bourgeoisie, le réalisateur coréen Im Sang-soo tire un conte cruel jubilatoire et profite de « The Housemaid » pour revisiter les codes du cinéma gore et érotique. Un film remarquablement maîtrisé, porté par un humour saignant. Y. Y.Quand la musique est bonnePour son premier long-métrage, Floria Sigismondi a choisi de raconter l'histoire de « The Runaways », premier groupe rock féminin des seventies. À l'arrivée, elle réussit un film glam qui reste un peu à la surface des choses. Toutefois les comédiennes, Kristen Stewart et Dakota Fanning, exceptionnelles, réussissent ici une performance. Y. Y.Boston, ville ouverte au crimeAprès « Gone Baby Gone », Ben Affleck revient à la réalisation avec « The Town », thriller efficace et nerveux, dans lequel il interprète un chef de gang. Tout irait pour le mieux s'il ne tombait amoureux d'une banquière qu'il a braquée. Rien de très original là-dedans si ce n'est une vision crue, plutôt terrifiante d'une ville qui passe pour une cité tranquille, filmée comme un personnage à part entière. Y. Y.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :