Entendu sur BFM

 |   |  236  mots
« La majorité est décidée à regarder à fond la fiscalité des revenus du patrimoine. Les conditions économiques ont changé, ça pose des problèmes d'application du bouclier fiscal. On ne se met aucune oeillère et on réfléchit librement sur un sujet important comme celui-ci. Il ne s'agit pas d'attendre ni de traiter ça à la va-vite. »Gérard Longuet, président du groupe UMP au Sénat.Lionel Guérin, PDG de TransaviaOn a eu un grand débat en France à l'époque du plombier polonais. Aujourd'hui, on assiste à la même chose avec les pilotes irlandais. Le problème, c'est qu'il n'y a pas d'Europe sociale ni d'Europe fiscale, or le débat devrait être européen. Proposer des billets quasiment gratuits sur le dos de la solidarité nationale, je trouve ça un peu gonflé de la part de M. O'Leary, le patron de Ryanair. Je trouve donc que c'est plutôt une bonne nouvelle qu'ils s'en aillent. »Pierre Méhaignerie, député UMP d'Ille-et-Vilaine, président de la commission des Affaires socialesJe soutiens cet amendement [amendement Carrez sur la réduction de 75 à 50% de la niche fiscale PME] car il doit y avoir une part de responsabilité de l'investisseur. Revenir à 50 % me paraît moralement justifié et économiquement possible [...]. Les agences qui utilisent ce dispositif ont des normes et des marges élevées. La proposition de Gilles Carrez est sérieuse, je la voterai. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :