Citigroup s'apprête à s'extirper du Tarp

lan de sauvetageAu terme de longs mois de tractations au cours desquels Citigroup s'est efforcé de prouver sa solidité au Trésor, la banque dirigée par Vikram Pandit se prépare à s'extirper du programme de soutien à la finance américaine (Tarp). Lundi, l'établissement a annoncé qu'il allait lever 20 milliards de dollars en Bourse à cet effet. L'État fédéral va, pour sa part, céder jusqu'à cinq milliards d'actions ordinaires de la banque, puis le solde de sa participation de 34 % dans six à douze mois. D'ici à un an donc, Citigroup devrait avoir remboursé les 45 milliards de dollars d'aides publiques qui lui avaient été fournies après la crise financière de 2008.actionnaires diluésCitigroup s'apprête ainsi à rejoindre le rang des grandes banques ayant rendu les fonds du Tarp (Goldman Sachs, JP Morgan Chase, Morgan Stanley, etc.). Seul Wells Fargo, l'un des plus gros établissements régionaux des États-Unis, basé à San Francisco, doit toujours 25 milliards de dollars à l'État fédéral. Mais la banque est moins pressée de rembourser ces aides car elle n'a pas pris part à la deuxième vague de renflouement intervenue l'an dernier, à laquelle le Trésor avait rattaché des contraintes en matière de gestion et de rémunérations.Si Vikram Pandit et le Trésor ont indiqué dans des communiqués distincts être « heureux » de cette future séparation, les actionnaires actuels de Citigroup risquent de faire la grimace : ils seront un peu plus dilués par l'augmentation de capital visant à procéder au remboursement et par une autre, portant sur 1,7 milliard de dollars, destinée à verser des titres à ses employés « plutôt que le cash qu'ils auraient reçu à la place », a indiqué la banque qui, avec cette politique de rémunération, emboîte le pas à Goldman Sachs. Éric Chalmet, à New York

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.