Une banque privée paneuropéenne

KBL European Private Bankers (KBL EPB) est un spécimen à la fois rare et très recherché sur le marché de la gestion de fortune. Rare car il est l'un des rares acteurs paneuropéens. KBL est en effet présent dans neuf pays d'Europe (Allemagne, Belgique, France - avec KBL Richelieu, Grande-Bretagne, Luxembourg, Monaco, Pays-Bas, Pologne et Suisse). Et, cela, sans qu'un marché ne prenne l'ascendant sur un autre. Ainsi, les 47 milliards d'euros d'actifs qu'il gère actuellement sont répartis de manière quasi égale entre ses neuf implantations. En 2006, KBL était sorti des marchés espagnol et italien, avec les cessions de Banco Urquijo et de Fumagalli. KBL est aussi un spécimen très recherché car son modèle économique repose sur une activité « onshore », c'est-à-dire avec la clientèle locale. Un atout précieux à l'heure où le durcissement de la réglementation diminue considérablement l'attrait du « offshore » (transfrontalier). En 2009, la banque a enregistré un résultat opérationnel de 180 millions d'euros et un bénéfice de 150 millions. A. M. et M. Pe.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.