« Internet fait aujourd'hui le jeu des pays autoritaires  : ? ...

 |   |  227  mots
« Internet fait aujourd'hui le jeu des pays autoritaires : ?big brother? l'a emporté sur le côté libertaire du Net. » Voilà ce que nous dit en substance Olivier Postel-Vinay. Ce n'est pas mon avis. En Chine, Internet est le premier espace de liberté relative. On peut en donner des très nombreux exemples, d'où la réaction du pouvoir contre Google. La technologie est neutre, du point de vue politique : elle favorise autant la liberté que l'oppression. Certes, on sait que ceux qui ont pensé que le Net resterait un espace libertaire étaient des naïfs. On trouve le meilleur et le pire sur le Web : du journalisme de qualité et des ragots de bas étage. La presse est très impactée : le journaliste vit désormais sous la surveillance des lecteurs. Il faut apprendre à transformer cette vigilance de façon positive. Si on respecte les termes du contrat passé avec le lecteur, on peut rétablir la confiance, en créant une information à plusieurs voix, mêlant au travail du journaliste l'apport d'expertises extérieures. C'est un jeu complexe, où le journaliste en plus de son travail doit sélectionner et répondre aux commentaires qui lui sont faits. La technologie est neutre, du point de vue politiquePierre Haski, cofondateur de Rue89, auteur de « Internet et la Chine » (Seuil), ancien correspondant de « Libération » en Chine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :