Vers un taux record de prélèvements obligatoires l'an prochain

 |   |  341  mots
Nouveaux coups de rabots sur les niches fiscales et nouvelles hausses d\'impôts en vue. Bercy envisage des hausses de prélèvements obligatoires de 6 milliards d\'euros l\'an prochain, soit une hausse de 0,2 points à 0,3 points. Le poids de ces prélèvements atteindrait donc au moins 46,5% du produit intérieur brut, un niveau record. \"Ce n\'est pas une surprise cette hausse des prélèvements obligatoires, c\'est le résultat des politiques de réduction des déficits qui ont été menées depuis plusieurs années\", a expliqué le ministre de l\'Economie, Pierre Moscovici sur France inter ce lundi. 2 milliards d\'euros d\'économies sur les niches fiscales?Afin d\'atteindre l\'objectif de réduction du déficit à moins de 3% du PIB l\'an prochain de nouvelles mesures fiscales seraient à prévoir et notamment des coups de rabots sur les niches fiscales à hauteur de 2 milliards d\'euros. De nouveaux impôts sur les entreprises venant remplacer les mesures exceptionnelles décidées pour 2013 seraient également à l\'étude, tout comme une hausse des cotisations retraite pour les ménages, selon le quotidien Les Echos paru ce lundi.\"Sérieux budgétaire\"Mais la réduction du déficit structurel (hors effets de la conjoncture) de un point visée pour l\'an prochain - comme l\'a annoncé le ministre du Budget Bernard Cazeneuve le 30 mars, devrait surtout se traduire par de nouvelles coupes dans les dépenses. Le poids des dépenses publiques atteindrait lui aussi un record - 56,9% du PIB - mais ce niveau serait réduit à 56,4% en 2014. Les dotations aux collectivités (-1,5 milliard d\'euros), les dépenses de l\'Etat (-1,5 milliard d\'euros également) et certaines dépenses sociales comme les retraites seraient principalement concernées. Un programme de stabilité emprunt de \"sérieux budgétaire\", selon le terme de Jean-Marc Ayrault, doit être présenté mercredi au Parlement avant d\'être transmis avant la fin du mois à Bruxelles.(article créé à 7h45, mis à jour à 9h00)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :