Les déclarations fiscales des ministres devraient rester secrètes

 |   |  430  mots
La transparence n’est pas encore très claire. Si ce soir la France entière connaîtra le montant exact des patrimoines des 37 ministres du gouvernement, le flou persiste sur l’autre volet de cette mise à nu financière souhaitée par l’exécutif.  Vendredi sur RTL, le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a indiqué à un auditeur qui l’interrogeait sur ce point que les feuilles d\'impôts des membres de son gouvernement seraient publiées en même temps que leur déclaration de patrimoine.Revirement ce week-end\"Le projet de loi peut être l\'opportunité effectivement, de le faire. Et j\'attends d\'ailleurs des parlementaires eux-mêmes qu\'ils fassent des propositions, notamment des amendements qui sont prêts à (être) déposés. Certains m\'ont dit qu\'ils allaient le faire dans cette direction\", a-t-il expliqué. La donne semble avoir changé au cours du week-end puisque ce lundi, sur les mêmes ondes, Alain Vidalies, le ministre en charge des Relations avec le Parlement a assuré que \"cela n\'y figurera pas et cela ne figurera pas dans le projet de loi\".Ce point serait « quasiment » arbitré selon lui. \"Il y a un problème juridique: la transparence, je me l\'impose, mais il y a le problème des tiers. Supposons que vous ayez un élu qui paye une pension alimentaire. Si vous le mettez en transparence, c\'est de l\'autre personne que vous allez donner les revenus. C\'est le problème du secret fiscal, y compris parce qu\'il y a des questions constitutionnelles\", a-t-il justifié.Des fuites dans la presseLes déclarations d\'intérêts établies par les ministres lors de leur prise de fonction sont déjà disponibles. En attendant la publication à 19H00 des patrimoines des membres du gouvernement sur le site www.gouvernement.fr, plusieurs ministres ont devancé l’appel. Ou se sont fait surprendreCe lundi, le quotidien Sud Ouest a révélé le patrimoine de Michèle Delaunay, la ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes âgées et de l’autonomie. Alors que sa déclaration d’intérêts est totalement vide de toutes indications financières et patrimoniales, la ministre posséderait selon le quotidien un patrimoine dont la valeur est estimé à 5,4 millions d’euros, portant en grande partie sur des biens hérités, un patrimoine \"très important\" qu\'elle assume, ne s\'étant \"jamais vécue comme riche\" a-t-elle précisé à l’AFP.  

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :