Hollande "fait peur" à Gattaz

 |   |  310  mots
Le nouveau président du Medef, Pierre Gattaz, a lancé, lundi à Marseille, un \"cri d\'alarme\" au lendemain de l\'interview télévisée de François Hollande, qui lui \"a fait un peu peur\" en promettant une reprise et en n\'excluant pas de nouvelles hausses d\'impôts.\"J\'ai entendu le président de la République. Il m\'a fait un peu peur, d\'une part en annonçant une sortie de crise que je ne vois pas personnellement. Nous voyons toujours des entrepreneurs très angoissés avec des carnets de commande très faibles\", a déclaré Pierre Gattaz.\"J\'ai aussi compris qu\'il risquait d\'y avoir des augmentations d\'impôts, ce qui nous fait extrêmement peur. Nous avons déjà des taxes et des charges extrêmement élevées, ce qui fait que nos entreprises n\'ont plus les moyens d\'investir, d\'innover, d\'embaucher\", a poursuivi le président du Medef, estimant que toute nouvelle hausse \"risque de les couler, d\'où ce cri d\'alarme\". Une référence au fait que le président de la République a affirmé \"qu\'il ne pouvait pas écarter\" une hausse des prélèvements l\'année prochaine pour financer la protection sociale, notamment les retraites.Faire de la France un \"paradis fiscal\"Pierre Gattaz a appelé au contraire à faire de la France \"un paradis fiscal\". \"Réduire le coût du travail et les prélèvements obligatoires\" est, selon lui, \"une urgence absolue, car nous continuons de détruire 1.000 emplois par jour, 15.000 entreprises ont déposé le bilan depuis le début de l\'année, nous sommes en récession et il ne faut pas minimiser la crise\". >> Pour aller plus loin, retrouvez l\'interview de Pierre Gattaz à la Tribune des Décideurs 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :