La pression fiscale monte du côté des entreprises

En 2007, ce fut le slogan le plus marquant de la campagne de Nicolas Sarkozy. Aujourd'hui, pour les entreprises comme pour les salariés, le fameux « travailler plus pour gagner plus » a du plomb dans l'aile, avec le relèvement du forfait social de 4 % à 6 %. Selon le Figaro.fr, cette mesure a été actée par le gouvernement. Elle apporterait 400 millions d'euros et pourrait intervenir en janvier lors de la prochaine instruction fiscale. Ce n'est pas le seul coup de canif donné à ce mécanisme modernisé en 2008. Près de 400 autres millions vont être récupérés via une hausse de 0,1 point des cotisations pour les accidents du travail et les maladies professionnelles selon LesEchos.fr.En outre, Gilles Carrez, le rapporteur général de la commission des finances de l'Assemblée nationale ne verrait pas d'objection à supprimer le crédit d'impôt de 20 % des primes versées par l'entreprise sur l'intéressement et la participation. Au Medef, on rue dans les brancards. Après Laurence Parisot, la présidente, qui avait dénoncé ce mardi « l'incohérence » de ce projet, ses troupes montent au front. « Il serait déplorable que ce crédit d'impôt disparaisse pour de seules raisons budgétaires sachant que 10% seulement des entreprises de moins de 50 salariés y ont recours », explique Stéphan Brousse, membre du conseil exécutif du Medef. Instabilité fiscale« Ce serait dommage de revenir sur un dispositif qui permet de partager efficacement les produits de la croissance », estime de son côté Philippe d'Ornano à l'Asmep. Sans surprise, la CGPME est sur la même longueur d'ondes. « Alors que ce dispositif prend tout juste son envol, on décourage les chefs d'entreprise de l'utiliser : c'est vraiment regrettable », estime Jean-François Roubaud, le président de la Confédération. « En supprimant cette niche qui a moins de 2 ans, le gouvernement apporte de l'eau au moulin de ceux qui dénoncent régulièrement l'instabilité du paysage fiscal français », prévient Stéphan Brousse, qui craint un effet dissuasif sur les investisseurs étrangers. Fabien Piliu

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.