Que fait l'Autorité de régulation des jeux en ligne ?

Pourquoi le gendarme de la concurrence se penche-t-il sur le marché des jeux en ligne, alors qu'une autorité, en l'occurence l'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) est spécifiquement dédiée au secteur ? En réalité, contrairement au régulateur des télécoms, chargé de surveiller le fonctionnement économique du secteur, la préservation de la concurrence ne fait pas partie des missions de l'Arjel. Cette dernière a quatre missions : la lutte contre le blanchiment d'argent, la sincérité des opérations de jeux (lutte contre la triche dans les compétitions sportives), la prévention de l'addiction et l'équilibre des filières sportives. Elle ne peut donc corriger le fonctionnement du marché. C'est pourquoi elle travaille sur ce sujet spécifiquement avec l'Autorité de la concurrence. Les deux présidents, Jean-François Vilotte pour l'Arjel et Bruno Lasserre pour l'Autorité de la concurrence se sont déjà rencontrés pour échanger sur ces problématiques. D'ailleurs, la procédure lancée mercredi a été largement nourrie par des éléments fournis par l'Arjel. De fait, l'autorité dispose, comme le veut la loi, des données du marché, qu'elle peut consulter à tout moment : nombre de joueurs, types de paris passés, montants engagés, parts de marché de chaque opérateur de paris. S.C.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.