M&G Investments  : l'expertise obligataire britannique à Paris

 |   |  516  mots
La société de gestion M&G, créée en 1901 en Grande-Bretagne sous le nom de Municipal & General Securities, a été rachetée en 1999 par l'assureur Prudential. Sous l'impulsion de ce nouvel actionnaire, elle a initié son développement international et s'est positionnée sur les marchés allemands et autrichiens en 2001, au Benelux et en Italie en 2003, en Suisse en 2004, en Espagne et au Chili en 2005, avant d'ouvrir un bureau en France en 2007. Une nouvelle phase d'accélération a de nouveau eu lieu cette année avec, désormais, une présence en Suède, en Grèce et au Portugal. À fin septembre, M&G totalisait 185 milliards d'euros d'actifs sous gestion, dont plus de 100 étaient investis sur les marchés obligataires. « M&G dispose d'un vrai leadership sur les obligations d'entreprises. Sur les huit premiers mois de l'année, nous avons capté 27 % de la collecte globale sur les fonds ouverts au Royaume-Uni. Les trois quarts des souscriptions qui nous sont parvenues concernaient précisément cette classe d'actifs », explique Brice Anger, directeur du développement pour la France, qui précise : « Il est vrai que les experts sur le marché du crédit sont peu nombreux dans le monde anglo-saxon. Or nous disposons à la fois d'une équipe d'environ soixante analystes et d'historiques de performances convaincants. »dynamique commercialeEn France, les encours globaux atteignent aujourd'hui 400 millions d'euros dont 300 collectés depuis le mois d'avril. « Depuis 2007, nous proposons nos fonds à la gestion discrétionnaire sous mandat et aux fonds de multigestion. En 2008 et 2009, nous avons référencé deux produits sur les principales plates-formes dédiées aux conseillers en gestion de patrimoine et avons développé un portefeuille de clients au sein des banques privées », précise Brice Anger, qui compte bien renforcer cette dynamique commerciale via de nouveaux recrutements, mais aussi au moyen d'un partenariat récemment conclu avec la Compagnie Financière Jacques C?ur. Depuis septembre, M&G France sous-traite en effet auprès de cette société la commercialisation de ses fonds auprès des investisseurs institutionnels, un marché réputé comme étant extrêmement compétitif. Dès 2007, l'équipe parisienne s'était fixée comme objectif d'atteindre 1 milliard d'euros d'encours sous gestion en cinq ans. Cet objectif vient d'être réaffirmé à l'occasion du deuxième anniversaire de la présence du groupe en France sans qu'aucune acquisition ne soit prévue. croissance organique« Le développement de M&G se base exclusivement sur sa croissance organique. Nous restons en effet à l'écart des mouvements de concentration qui touchent actuellement le secteur de la gestion d'actifs. Notre force réside à la fois dans la stabilité de notre offre de gestion qui repose sur une vision à long terme de l'investissement et dans la conviction que la sélection des titres basée sur leur poids dans un indice n'est pas pertinente », explique le responsable, qui envisage prochainement la mise sur le marché d'un nouveau produit d'allocation flexible. Celui-ci viendra compléter la gamme d'une vingtaine de fonds actuellement proposée en France. Thierry Bisag

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :