L'Union européenne propose de mieux encadrer les rémunérati...

 |   |  516  mots
L'Union européenne propose de mieux encadrer les rémunérations des hedge fundsEn avril dernier la Commission européenne a fait une proposition de directive, dont personne ne veut en l'état, sur la gestion alternative, dont les hedge funds. La question des rémunérations y était abordée. La Suède, qui préside l'Union européenne, vient à son tour de soumettre à ses partenaires une proposition afin de mieux encadrer les salaires dans cette industrie et éviter les prises de risque. Elle suggère un meilleur équilibre entre les parts fixe et variable. La réponse des hedge funds à cette proposition ne s'est pas fait attendre. Clayton Heijman, fondateur de Darwin Platform, a déclaré à Bloomberg que « ce type de proposition montre l'ignorance des pratiques de cette industrie ». Pour lui, « s'il n'y a pas de résultat, il n'y a pas de salaire pour le gérant ». Et il suggère d'étendre cette proposition à d'autres secteurs comme le football ou le tennis. Autre proposition présentée par la présidence suédoise, et non des moindres : le passeport européen. Elle indique que le passeport ne vaudra que pour des fonds basés dans l'UE. Exit donc les fonds offshore. En revanche, rien n'empêchera un pays de vendre de tels produits offshore.Un label pour les fonds favorisant la diversité culturelle« Sous l'égide de l'Unesco, la prise en compte de l'environnement culturel dans les problématiques de développement durable est une nécessité désormais revendiquée par la communauté internationale », indique un communiqué de presse de Diversum Finance. Pour l'association française, « il était urgent que la communauté financière intègre ce nouvel enjeu en utilisant les leviers de l'investissement responsable ». Le label Diversum a donc été créé dans ce sens. Il vient d'être remis à cinq fonds qui ont chacun, après audit, investi plus de 25 % des actifs en titres d'émetteurs contribuant à promouvoir la diversité culturelle.Les investisseurs belges sont les plus éthiques d'EuropeSelon Lipper, les investisseurs belges, français et suisses sont les plus éthiques d'Europe en proportion du montant des actifs placés dans des fonds socialement responsables par rapport à la taille de l'industrie de la gestion d'actifs dans ces pays. Toutefois, les proportions sont modestes à respectivement 6 %, 2 % et 2 %. À l'inverse, les Espagnols et les Italiens se classent bons derniers avec moins de 0,5 %. En termes de collecte, la France et la Suisse ont été rejointes par le Royaume-Uni. Sur les neuf premiers mois de l'année, près de 5 milliards d'euros ont été investis dans ce type de fonds qui représente un encours de 48,8 milliards d'euros. Les principaux acteurs sont KBC, Allianz, BNP Paribas, Natixis et Dexia.Les encours des fonds monétaires américains ont baissé de 13,3 milliards de dollarsSelon Money Fund Report, les investisseurs ont retiré des fonds monétaires américains 13,3 milliards de dollars en une semaine. Les actifs sous gestion globaux sont aujourd'hui d'environ 3.300 milliards de dollars. Pour la troisième semaine consécutive, le rendement moyen des fonds monétaires américains est de 0,04 %, soit un plus-bas historique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :