La Bavière veut vendre BayernLB au plus tôt

 |   |  328  mots
queBayern?LB sera vendu « le plus tôt possible ». C'est ce qu'a déclaré mardi le ministre président du Land de Bavière, Horst Seehofer. Il veut ainsi mettre fin à la polémique déclenchée outre-Rhin par le sauvetage de Hypo Alpe Adria (HGAA), la filiale autrichienne de la Landesbank bavaroise. Cette dernière pouvait pourtant se satisfaire de l'issue de l'affaire?: lundi matin, sa participation de 67,1 % dans HGAA a été cédée pour 1 euro à l'État bavarois. Elle s'engageait seulement à conserver les lignes de crédit existantes et a effacé les 825 millions d'euros de dettes que lui devait sa filiale. Vienne avait donc renoncé à lui demander une contribution financière directe. Certes, la banque bavaroise doit rayer la valeur de HGAA dans ses comptes, soit 2,3 milliards d'euros, ce qui conduira en 2009 à une perte nette de 2,5 milliards d'euros. Mais elle se débarrasse de quelque 32 milliards d'euros de crédits douteux, maintient son taux de solvabilité Tier One aux alentours de 10 % et pourra donc se passer d'un nouvel appui de son actionnaire à 94 %, l'État de Bavière, qui a déjà dépensé 10 milliards d'euros pour la maintenir à flot après des investissements risqués outre-Atlantique.facture saléeReste que la facture est salée?: depuis son rachat en 2007, HGAA a coûté 3,7 milliards d'euros à BayernLB. Beaucoup ont mis en cause la passivité du gouvernement bavarois et la puissante CSU au pouvoir à Munich. Après avoir obtenu lundi la démission du patron de la banque, Michael Kemmer, Horst Seehofer veut se débarrasser « dès que la situation du marché le permettra » de ce guêpier qu'est devenue BayernLB. Même une « fusion régionale » est à présent « envisageable », alors que Munich avait jusqu'ici freiné le rapprochement avec LBBW, par exemple. Après l'arrivée de l'État fédéral dans le capital de WestLB, il se confirme bien que la situation évolue désormais sur le front des Landesbanken.Romaric Godin, à Francfort

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :