Le marché auto européen poursuit sa croissance, mais gare à la rechute

 |   |  287  mots
Le marché automobile européen se porte encore bien. Les immatriculations de voitures particulières neuves ont crû de 13 % en janvier sur le Vieux Continent. Les progressions sensibles en France (+ 14,3 %), Espagne (+ 18 %), Grande-Bretagne et Italie (+ 30 %) contrebalancent le recul de 4,3 % en Allemagne. Mais ces résultats encourageants sont à relativiser. Le marché se compare en effet aux ventes de janvier 2009, extrêmement faibles. Par rapport au même mois de 2008, les volumes de ce début d'année 2010 chutent en effet de 17 % !crainte d'une dégradationLes bons scores de janvier 2010 tiennent compte, en outre, des nombreuses primes à la casse encore en vigueur. Dans l'Hexagone, les immatriculations résultent ainsi pour l'essentiel de commandes effectuées avant la fin décembre 2009. Depuis, le montant des aides gouvernementales et les bonus écologiques ont été réduits. D'ailleurs, en France, les commandes, qui généreront les livraisons de demain, plongent depuis le début de 2010.Les constructeurs redoutent une dégradation. Renault comme PSA tablent sur un recul de 10 % des immatriculations sur l'ensemble de l'année en Europe. En conséquence, Renault envisage 45 jours de chômage partiel dans ses usines françaises. Toyota vient d'annoncer quatre jours d'arrêt à Valenciennes début avril, à cause de l'impact négatif des rappels de véhicules mais aussi des moroses perspectives de marché. Fiat fermera ses sites italiens pendant deux semaines, entraînant la mise au chômage de 30.000 salariés.Toute la filière risque d'être touchée. En Allemagne, 83 équipementiers se sont déclarés en faillite en 2009 et cette tendance devrait se poursuivre en 2010, selon « Automobilwoche ». La situation des concessionnaires s'annonce tout aussi critique outre-Rhin, selon l'institut automobile IFA, qui prévoit la faillite de 950 d'entre eux. A.-G. V.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :