Éric Woerth satisfait

Preuve selon Éric Woerth que la Révision générale des politiques publiques (RGPP) fonctionne : « pour la première fois depuis bien longtemps, les dépenses de fonctionnement de l'État auront diminué de 1 % en 2010 ».Pour le ministre du Budget et des Comptes publics, ce gain à venir de 500 millions d'euros est à mettre au crédit des mesures de réorganisation administrative prises dans le cadre de la RGPP. Mardi, en Conseil des ministres, Éric Woerth a fait un troisième bilan d'étape de cette RGPP dont il est le comptable. Sur les 374 mesures arrêtées en 2007, 76 % seraient appliquées conformément au calendrier gouvernemental, 21 % connaîtraient un certain retard et 3 % seraient au point mort. C'est par exemple le cas de la dématérialisation des permis de conduire, de l'harmonisation des systèmes de communication de la police et de la gendarmerie, corps pourtant regroupés sous la responsabilité du ministère de l'Intérieur, de la rationalisation de la gestion des musées, ou encore de la mutualisation des moyens des chambres de commerce et d'industrie.du baume au coeurOutre les 500 millions dégagés en fonctionnement, le ministre du Budget estime à 1 milliard les sommes économisées grâce à une maîtrise des crédits d'intervention, liés par exemple à la réforme du 1 % logement ou à celles des aides à l'innovation. Éric Woerth considère que la RGPP a permis de ne pas remplacer 100.000 départs à la retraite depuis 2007. Un résultat qui hérisse au plus haut point les syndicats de fonctionnaires. Pour tenter de leur mettre du baume au coeur, Éric Woerth a rappelé mardi que la moitié des gains de productivité, soit 400 millions d'euros pour 2009, sont reversés aux fonctionnaires en activité sous forme de primes. Dès avril, le gouvernement devrait arrêter un second train de mesures d'économies dans le cadre d'une nouvelle phase de la RGPP. P. C.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.